Travaux Publics


CE CHANTIER « POUR LES CITOYENS QUI VEULENT BIEN DEVENIR DES ARTISTES » S’EST OUVERT EN 2006 AUTOUR DE LA QUESTION « QU’EST-CE QUI PEUT BIEN ENCORE NOUS RASSEMBLER, ON SE LE DEMANDE ? » ET SE DEMANDE AUJOURD’HUI : « C’EST QUOI HABITER LE MONDE ? »

Les Travaux publics sont issus de nos ateliers de création dramatique – Le Laboratoire « Un possible Vivre Ensemble », où se rassemblent des citoyens issus de tous les horizons sociaux.
Citoyens engagés dans la lutte contre les exclusions, dont ceux qui sont aujourd’hui même les plus écartés de l’échange culturel et social, sont les principaux acteurs de ce Parcours / Événement.

Par le théâtre, l’audiovisuel, le théâtre d’objet, les arts plastiques, l’écriture… ils témoignent et interpellent.Tous se sont emparés, poétiquement et politiquement, de la question du lien à l’autre. Chacun s’est risqué à mettre à l’œuvre sa quête comme son désarroi, chacun deviendra le Héros de sa propre Passion.
Les acteurs des Travaux Publics invitent les spectateurs à prolonger leurs travaux en ouvrant le chantier d’une participation personnelle, singulière, à la transformation des rapports sociaux..

Considérant que la voix d’un seul est d’intérêt public, c’est aussi à chaque personne de l’assemblée qu’est proposé un parcours artistique permettant la surprise de conscience, l’échange et surtout la rencontre avec l’Autre – l’Autre dans sa différence psychique, physique, culturelle, religieuse.

LA FORME
Chaque acteur participant s’est emparé très personnellement de la question du lien à l’autre et de ce qu’il en attend. Renouant avec le face à face, nous rencontrerons alors des « personnages » qui se présentent à une limite : celle où la proximité d’autrui leur est indispensable, et la séparation d’avec lui pourrait devenir tragique. Celle aussi où la responsabilité commune est inévitable.

Leurs questions existentielles, relationnelles, politiques, éthiques, religieuses ne trouvent aucune réponse hors du champ du dialogue.
Les « spectateurs » sont leurs seuls interlocuteurs : ils deviendront eux-mêmes personnages et acteurs de ces Travaux.

Comment dire ? Comment être là pour le dire ?
On s’y essaiera par le théâtre, par la vidéographie, par l’écrit.

Mais qu’est-ce qu’une « scène » pour le dire ?
Il y aura…
– celle de l’intime où chacun peut rencontrer un autre,
– celle publique où quelques fous interpelleront tout le monde,
– celle du théâtre forum où l’assemblée descendra pour remplacer les acteurs.